Ecomatériaux du Perche - materiaux biosourcés locaux en circuits courts

Des matériaux biosourcés locaux en circuits courts pour développer le territoire, et agir concrètement sur le réchauffement climatique et l'épuisement des ressources.

Informations principales
Porteur principal Antoine Elleaume
Type d’initiative Démarche multi acteurs
Lancé le 01 avril 2011
L'hôtel Buissonne - Nocé 61340 Perche-en-Nocé
Couverture géographique Grand Perche
Avancement En cours

L'initiative

Description de l'initiative

Description

Le secteur de la construction représente environ 15% de production des déchets et 45% de la consommation d'énergie (sources ministère de la cohésion et des territoires).

Pour remédier à cela, à son échelle, Eco-Pertica développe des filières de production d'éco-matériaux locaux qu'elle distribue en circuits courts.

  • Production de chanvre en partenariat étroit avec les agriculteurs coopérateurs, transformation à la ferme sur des outils autoconstruits, distribution locale et accompagnement à la mise en oeuvre avec des outils autoconstruits et des ateliers/ formations spécifiques.
  • Récupération de terre de remblai argileuse pour réintégrer la terre dans le bâtiment, séchage, broyage, calibrage, fabrication de barbotine pour les enduits.
  • Mise en place d'une collecte de bouchons de liège pour recyclage en isolant.

Bénéfices Quantitatifs

L'objectif serait à terme de produire chaque année 50 ha de chanvre sur le territoire du Perche qui représenteraient un chiffre d'affaire moyen annuel de vente d'isolant local de 170 000 €.

L'équipe réfléchit également, en partenariat avec l'association Chanvriers en Circuits Courts, à la duplication des outils de transformation (500 000 €) et des outils de mise en œuvre (15 000 €) pour pouvoir essaimer l'initiative sur d'autres territoires. Le bénéfice environnemental est évident, la multiplication de chanvre isolant en circuit court permet d'économiser les ressources non renouvelable, économiser l'énergie de chauffage, limiter les transports, créer de l'emploi local.

Bénéfices Qualitatifs

C'est une démarche complète et cohérente :

  • Matériau isolant, le chanvre permet de réduire la facture énergétique des bâtiments isolés.
  • Matériau biosourcé, il est renouvelable, compostable, préserve les ressources naturelles, piège du carbone atmosphérique et permet une réduction des déchets.
  • Matériau local, il crée de l'activité et participe au développement du territoire. Il parcourt 100km maximum entre la phase de production, de transformation et de distribution, ce qui réduit d'autant l'empreinte carbone.
  • Matériau fermier distribué en circuit court, il garantit aux agriculteurs une diversification de leurs productions en les engageant dans une démarche d'agriculture durable.

ETAPES DE L’INITIATIVE

2011 - 2014 : Création d'Eco-Pertica, conception de l'outil chanvre, lancement des actions de sensibilisation, de vente de matériaux, de formation courte, de conseils en eco-construction, d'accompagnement à la mise en œuvre.

2015 - 2017 : Restructuration, optimisation du fonctionnement de la coopérative, lancement de programmes de recherche pour accompagner le développement des écomateriaux fermiers.

2018 - 2020 : Consolidation du modèle économique, optimisation des chaines de productions et outils de mise en œuvre, levée des freins règlementaires, montage du centre de formation.

CONDITIONS DE RÉUSSITE ET OBSTACLES À SURMONTER (CONSEILS POUR UN ESSAIMAGE)

  • Réunir toutes les compétences pour réussir (agriculteurs, moteurs de projets, artisans, concepteurs techniques)
  • Mobiliser des partenaires institutionnels pour soutenir l'initiative et aider à la concrétisation, notamment dans l'intégration d'éco-matériaux dans les appels d'offres publiques.
  • Monter le projet avec une composante économique immédiate pour sécuriser les financements.
Mise en oeuvre

Partenaires

  • L'association Chanvriers en Circuits Courts, l'association Régionale pour la promotion de l'éco-construction, le Réseau Eco-Batir, des artisans et auto-constructeurs engagés dans une démarche de coopération et d’expérimentation, les sociétaires, bénévoles participants aux groupes de travail de la coopérative.
  • Les laboratoires universitaires impliqués dans les programmes de recherche (IRDL, IFSTTAR, CEREMA, UniLaSalle, IUT Alençon)
  • Les collectivités locales qui cherchent à promouvoir les éco-matériaux locaux (Communautés de communes, Parc Naturel Régional du Perche, Pays Perche 61 et Pays Perche 28)
  • La Région Normandie, l'Ademe, la Direccte en nous soutenant financièrement, mais également en nous mettant en relation avec d'autres partenaires potentiels et en communiquant sur notre initiative.

Moyens techniques

  • Des bureaux (40 m²),
  • 4 véhicules, 3 remorques,
  • Une plateforme de récupération de terre (bâtiment de 400m² + dalle extérieure),
  • Une ligne de défibrage du chanvre hébergée chez un agriculteur,
  • Des outils de mise en oeuvre auto-construits (souffleuse de laine de chanvre, projeteuse d'enduits),
  • Un équipements d'outils electroportatifs pour l'aide à la mise en oeuvre

Dispositifs, outils ou méthodologie

Depuis le début de l'initiative, l'équipe s'efforce de lever, au fur et à mesure, les multiples freins au développement des éco-matériaux locaux. L'avancement se fait de front, à un rythme compatible avec le plan de charge de chacun. La méthode générale s'inscrit dans une volonté de trouver un équilibre entre des activités rémunératrices (conseils en éco-construction, vente d'éco-matériaux) et des activités de sensibilisation, de développement, de recherche (centres de pertes), ceci pour garantir une partie du financement global. La structure intègre dans sa gouvernance un comité d'Orientation et d'Ethique qui se réuni tous les trimestres pour discuter et débattre des choix stratégiques et politique. Le COE s'implique également dans les réflexions de restructurations que la SCIC engage de manière régulière pour faire évoluer son fonctionnement en fonction des contraintes internes ou externes. Par ailleurs, Eco-Pertica est très régulièrement sollicitée par des tiers (collectivités, associations), pour son expertise, sur des demandes de retours d’expérience ou de partage de connaissances. Reconnaissante des soutiens dont elle a pu bénéficier, elle s'attache à répondre favorablement aux sollicitations. La route est longue et les obstacles sont nombreux, ce qui explique la multitude de projets au sein de l'initiative. Mais chaque activité est en cohérence total avec l'objectif final.

Moyens humains

7 salariés 30 bénévoles 80 sociétaires 800 sympathisants

Perspectives

  • Consolidation du modèle économique,
  • Optimisation des chaines de productions et outils de mise en œuvre et si possible leur duplication pour un essaimage sur différents territoires,
  • Levée des freins règlementaires,
  • Montage du centre de formation.
Financement

Principaux financeurs

Région Normandie Direccte Normandie Ademe Fondation de France Leader Parc Naturel Régional du Perche

Coûts de l’initiative (€)

Budget prévisionnel 2018 : 310 000 € pour toute la structure

Financement

  • Recherche : 60 000 € - Ademe et Région Animation de réseau et plaidoyer : 20 000 € 
  • Participation des réseaux (CF2B, Chanvriers en circuits courts) et financements à trouver.
  • Optimisation d'outils de production et de mise en oeuvre : 75 000 €
  • Financement à trouver Frais de structure, frais fixes : 50 000 €
  • Autofinancement par les activités de production Accompagnement à l'Eco-construction : 50 000 €
  • Prestation de service Production d'Ecomatériaux : 25 000 €
  • Vente de matériaux Accompagnement à la mise en oeuvre : 30 000 €
  • Prestation de service

Témoignage