Observations et analyses des déchets et matériaux du BTP en Normandie

Le 12/06/2020

La Région Normandie, en partenariat avec la CERC, publie les derniers chiffres relatifs aux déchets et matériaux de chantier. Cette publication participe à la mise en oeuvre de la planification de la gestion des déchets en Normandie et des actions inhérentes à l’amélioration des pratiques des acteurs du BTP.

 

Elements de contexte

Dans le cadre de l'observation des déchets et matériaux issus des chantiers du BTP et du suivi des indicateurs du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD), la Région Normandie a sollicité la CERC de Normandie en 2019 afin de disposer de données lisibles, fiables et consolidées pour acquérir une connaissance exhaustive de la production et de la gestion des déchets et matériaux du BTP pour l'année 2018.

Ce travail a été élaboré par une logique de co-construction, grâce à la participation active de ses partenaires régionaux : l'ADEME, la DREAL, Biomasse Normandie, la CAPEB, la FFB, BEN BTP, l'UNICEM et la FRTP. Cette étude a bénéficié des apports techniques d'ATD Groupe EPC, du GIE des CERC et de l'accompagnement d'ICEM-projet, de la fédération CINOV, de l'UNGE, de l'UNTEC et de l'ordre régional des architectes.

A l'issue d'une année de rencontres, d'analyses et de nouvelles réflexions, un rapport d'étude, ainsi qu'une synthèse, sont à présent disponibles.  

Les objectifs

Fort des précédents constats de l'étude menée pour l'élaboration du PRPGD, la Région a souhaité intégrer un nouveau volet d'investigation : les pratiques de la maîtrise d'ouvrage (MOA) et maîtrise d'oeuvre (MOE).

En enquêtant la MOA (EPCI représentatives du territoire régionale) et la MOE (architectes, économistes de la construction, géomètres...), l'objectif était, pour les premiers, de mieux appréhender les besoins, les niveaux d'exigence et de compétences, d'analyser les politiques et les pratiques quant à leurs obligations réglementaires relatives à la prévention et gestion des déchets, et enfin d'identifier les freins régionaux au réemploi et au recyclage.  Pour les seconds, il s'agissait de mieux connaître leur rôle et leur influence sur les pratiques quant aux matériaux et déchets du BTP (déconstruction, tri 5 flux, logistique, ACV, transports, filières, bonnes pratiques, etc...).

La richesse des informations récoltées et la diversité des témoignages permettront à la Région de conforter ou d'adapter sa stratégie régionale en matière de prévention et de gestion des matériaux et des déchets du BTP, définie dans son PRPGD.

Les principaux enseignements

Quelques chiffres :

La production de déchets et matériaux du BTP s'élevait en 2018 à près de 8 millions de tonnes, dont 6,4 Mt sont issues des chantiers de travaux publics, 0,8Mt issues des chantiers de démolitions des entreprises du bâtiment et 0,7Mt issues des chantiers du bâtiment (hors démolition). A cela s'ajoute près d'un million de tonnes de déchets et matériaux accueillis au sein des installations du territoire.

En 2018, plus d'un million de tonnes de déchets ont été estimés ayant une destination inconnue (décharges illégales, réemploi sur chantier non comptabilisé, remblai...).

Le taux de valorisation matière, calculé selon la définition réglementaire, a été de 62,5% en 2018. Le taux de valorisation matière des déchets inertes non dangereux s'élevait à 74%. Le taux de réemploi sur chantier a été estimé à 28%, ce qui est en augmentation par rapport à 2015.

Quelques constats :

Les entreprises en maîtres d'ouvrage ont des difficultés pour estimer les quantités de matériaux et déchets produits sur leurs chantiers du BTP. Par conséquent, le coût de la gestion de ces produits n'est pas non plus maîtrisé. Ainsi, la définition d'un modèle économique, notamment du réemploi, est à rechercher afin de conforter les filières de valorisation en Normandie.

Une culture commune de la prévention et de la gestion des déchets et matériaux du BTP en Normandie, et partagée par le triptyque "MOA+MOE+entreprises", serait indispensable pour atteindre les objectifs réglementaires et les ambitions du PRPGD.