• Les restes alimentaires et résidus du jardin : des ressources !
  • Comment trier ?
  • Le compostage pour tous et partout !
  • Mise en place d'un nouveau flux de collecte
  • Les emballages plastiques + les restes alimentaires + les ordures ménagères...

Depuis 2016, la Région Normandie est compétente en matière de planification et de gestion des déchets. La Région s’est notamment fixée comme objectif prioritaire la généralisation du tri à la source des déchets organiques d’ici 2025. On rentre dans le champ de l’article L.541-1 du Code de l’environnement, provenant de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Le tri à la source est l’acte de retirer de nos poubelles résiduelles les restes alimentaires et résidus du jardin. Demain, nous ne considèrerons plus ces restes comme des « déchets », correctement triés ils deviendront des « ressources ».

LES RESTES ALIMENTAIRES ET RESIDUS DU JARDIN : DES RESSOURCES!

Il existe deux voies principales de valorisation des restes alimentaires et résidus du jardin.

On peut les composter, au fond du jardin (privé ou public) ou sur une plateforme professionnelle. Le compost apporte aux sols quantité d’organismes essentiels pour le développement des végétaux, il est à la fois structurant et nutritif.

On peut par ailleurs les acheminer en unité de méthanisation. La méthanisation consiste à décomposer des matières organiques pourrissables grâce à des bactéries qui agissent en l’absence d’air. La fermentation permet de produire un biogaz : une énergie renouvelable et locale. Le biogaz est ensuite épuré et le bio méthane obtenu est :

  • Soit injecté dans le réseau GrDF ou GRT Gaz (injection) ;
  • Soit utilisé pour la production de l’électricité et de la chaleur (Cogénération) ;
  • Soit valorisé comme carburant pour véhicules (GNV).

Dans ce sens, la Région Normandie coordonne le Plan de développement de la Méthanisation 2018-2020. Au 1er janvier 2018, on compte en Normandie une soixantaine d’unité de méthanisation. Une grande majorité de ces installations est de type agricole à la ferme et l’objectif est de poursuivre ce développement local. Pour suivre le développement de la méthanisation en Région Normandie, rendez-vous sur l’ORECAN.

COMMENT TRIER ?

Un déchet est avant tout une ressource mal triée… c’est pourquoi nous nous engageons en accompagnant des acteurs territoriaux pour un développement du geste de tri de ces ressources, en compostage ou en méthanisation.

Il existe deux solutions de tri à la source des restes alimentaires et résidus du jardin.

LE COMPOSTAGE POUR TOUS ET PARTOUT !

La solution optimale est le compostage dit « de proximité » c’est à dire au plus près du lieu de production. L’enjeu est de banaliser l’habitude du compostage de nos restes alimentaires. Qu’on est un jardin ou pas, une maison individuelle spacieuse ou un appartement hors sol en pleine ville, il existe des solutions simples… encore faut-il savoir comment se faire accompagner !

La première étape est le recensement des acteurs Normands du compostage de proximité

 

Acteurs normands du compostage de proximité

C’est avec ces acteurs que nous avons écrit le Guide technique du compostage en établissement scolaire, en collectivité ou en habitat partagé. Il ne s’agit pas d’un guide du compostage… l’objectif est de présenter les enjeux d’un projet de compostage collectif. Ce texte est en cours de mise en forme et sera téléchargeable ici.

En partenariat avec Le Labo NECI, nous accompagnons les territoires avec une analyse scientifique de l’engagement citoyen afin de produire des recommandations régionales et faire progresser des initiatives menées isolément dans les territoires.

Carte des sites de compostage collectif en Normandie (voir éventuellement le tutoriel de manipulation dans les documents à droite de votre écran).

MISE EN PLACE D’UN NOUVEAU FLUX DE COLLECTE

Chacun d’entre nous ne sera pourtant pas aussi engagé, les collectivités locales prennent alors le relais avec la mise en place d’une collecte des restes alimentaires.  Des territoires innovants vont se lancer dès 2018 accompagnés par la Région Normandie et l’ADEME via l’appel à projet pour la collecte séparée des restes alimentaires.

Dans ce cadre, nous allons expérimenter, sous le regard scientifique de l’Unité de formation et de recherche des sciences de l’Homme et de la société de Rouen, puis déployer un nouveau flux de collecte.

Pourquoi mettre en place la collecte séparée des biodéchets ? comment réussir et optimiser la collecte séparée des biodéchets ? Pour comprendre les enjeux, veuillez trouver le GUIDE PRATIQUE : La collecte séparée des biodéchets, une solution d'avenir.

 

LES EMBALLAGES PLASTIQUES + LES RESTES ALIMENTAIRES + LES ORDURES MENAGERES…

Ce flux de collecte des restes alimentaires vient en complément de l’extension des consignes de tri des emballages (tout les emballages plastiques quel qu’ils soient, sales ou propres d’ici 2022 ; article L.541-1 du code de l’environnement) et en complément des ordures ménagères résiduelles qui devraient subir un sérieux régime !

Ensemble mettons le cap vers l’objectif Normands 0 déchets !